Pourquoi les chauffeurs de bus sont si désagréables à Florence ?

Publié le par La Dolce Vita a Firenze

Ce n'est pas une exception, c'est habituel : les chauffeurs de bus sont particulièrement désagréables. Quand ils daignent vous répondre (ce qui n'est pas toujours le cas même en faisant l'effort de s'adresser à eux dans leur langue), ce n'est pas toujours pour vous indiquer la bonne direction. Ils refusent souvent de vous vendre un billet (ainsi 4 collègues arrivant de France pour un congrès ayant chacun préparé 2 euros en monnaie se sont vus "ignorés" par le chauffeur malgré mon intervention en italien et de manière la plus polie possible). Les chauffeurs de la société ATAF était en grève mercredi 14 mars. Sont-ils mal payés ? Ont-ils des conditions de travail difficiles ? Ceci explique t'il cela ?

Toujours est-il : Un conseil : Acheter "una carta de dieci biglietii "avant de monter à bord et surtout, per favore, si le chauffeur est aimable, n'hésitez pas à lui faire un grand sourire et à le remercier : Grazie Mille !

Petite indication : sans bus (car grève), il faut compter 1h30 de marche entre Fiesole (où se trouve l'IUE où travaille Xabier) et la Piazza Santa Croce où nous habitons. Nous l'avons fait mercredi dernier sous un soleil magnifique. La route commence sur les hauteurs de Fiesole où villas orange et cyprès se cotoient dans une harmonie qui a inspiré les plus grands peintres pour finir dans le centre historique de Florence.  Une jolie promenade !

NB : Le stop n'a pas marché. Les temps changent ou l'auto-stoppeuse a vieilli !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Renata 17/04/2012 22:41

Bonjour! Je lirai avec plaisir tes histoires de vie à l'italienne: Florence vue par des yeux français! Ciao!

Un breton en Chine 10/04/2012 17:38

Haha, et en leur parlant français ça marche mieux?