LA FESTA DELLA RIFICOLONA A FIRENZE

Publié le par La Dolce Vita a Firenze

Le 7 septembre, la veille de la naissance de Marie, Florence organise la `Fête de la Rificolona`. Cette célébration est une fête florentine originale et authentique, encore suivie par la population. Nous avons assisté à cette manifestation qui voit les jeunes florentins sortir en portant des lampions de papier coloré (avec à l’intérieur une bougie) suspendus à une canne. Certains sont d'une grande originalité et sont fabriqués à la maison. Cette coutume remonte à 1600, quand les paysans et montagnards arrivaient du Casentino et des monts de Pistoia avec leurs familles afin de célébrer les festivités inhérentes à la Vierge d’une part, mais aussi pour aller vendre leurs marchandises à la foire-marché qui était organisée le jour suivant dans le centre de Florence. De manière à s’y assurer une bonne place qui leur permettrait d’écouler leurs marchandises, les paysans et habitants des montagnes partaient de chez eux bien avant la fête, et pour avancer dans l’obscurité nocturne, utilisaient des lanternes de papier ou de toile de formes et couleurs variées, accrochées à des bâtons et ouvertes en leur sommet de telle sorte que la bougie puisse se consumer. Ils atteignaient Florence le soir avant la foire et passaient la nuit dans les cloitres de l’église de la Santissima Annunziata. Ces pèlerins d’origine campagnarde et montagnarde, accompagnés de leurs femmes qui endossaient des vêtements rugueux et affichaient de larges hanches, des seins et postérieurs généreux, faisaient l’objet d’ironie et de plaisanteries de la part des jeunes citadins florentins. Naquit ainsi pour ces paysannes fatiguées, malodorantes et mal-vêtues, le surnom de `fierucolone`. De "fieruculona" est venue ensuite, par déformation, la parole “rificolona”, qui est utilisée encore de nos jours familièrement en tant qu’expression critique à l’égard d’une femme habillée et maquillée sans goût. Depuis cette époque, chaque année à Florence, le 7 septembre, sont fabriquées des lanternes (dites « rificolone ») s’inspirant de celles des paysans du XVIIème siècle, et au cours de cette fête, les jeunes florentins font la chasse aux « rificolone », cherchant à les bousculer pour les faire s’enflammer.  De plus, un cortège de tambours et jongleurs de drapeaux en costumes médiévaux défile le 7 septembre le long des rues de Florence, de la Piazza Santa Croce à la Piazza della Santissima Annunziata, afin de célébrer la veille de l’anniversaire de la naissance de la Vierge Marie, et à ses cotés le cortège des enfants portant des lanternes de papier. Le maire ou un de ses représentants et l'archevêque se rencontrent Piazza del Duomo, parcourent ensemble le chemin les séparant de la Piazza Santissima Annunziate où ils se répandent en discours, chacun récupérant cette manifestation à son avantage. Un prix est donné au plus beau lampion qui représentait cette année (2012) la tour du Duomo.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article